Le lifting partiel apparaît comme un moyen idéal pour rajeunir la peau. En effet, il s’agit d’une chirurgie esthétique qui consiste à corriger certains relâchements cutanés au niveau d’une partie du corps. Aussi, cette technique présente de nombreux avantages et se décline sous différentes formes.

Le lifting partiel : c’est quoi ?

Encore appelé mini-lifting ou lifting léger, le lifting partiel est une chirurgie d’ordre esthétique qui vise à améliorer l’aspect physique du corps. Il ne prend pas en compte tout le corps, mais juste une petite partie de celui-ci. Ainsi, l’opération peut se réaliser au niveau du visage, du cou, du bras, etc. En effet, l’objectif principal de cette technique chirurgicale est de corriger l’affaissement et le relâchement au niveau de certaines zones de la peau.

La finalité de ce type de lifting est donc de restaurer les différentes structures anatomiques de la peau pour recouvrer une seconde jeunesse. Ainsi, vous pouvez aspirer au lifting partiel dès l’apparition des premiers signes de vieillissement ou encore lorsque vous sentez le besoin de corriger une partie de votre corps pour lui donner un meilleur aspect. 

Généralement, l’opération se traduit par une remise en tension ciblée de la peau. Elle est donc, le plus souvent, réalisée sur des personnes ayant entre 45 et 50 ans. Il faut noter que dans cette période, la peau est encore assez élastique. Ainsi, après l’intervention chirurgicale, celle-ci se résorbe plus vite. Ce qui garantit des résultats meilleurs et des risques très réduits.

Que faut-il savoir sur le lifting partiel ?

Les avantages du lifting partiel

La décision d’opter pour un lifting partiel comporte de nombreux avantages. L’un d’entre eux concerne la rapidité de l’opération. L’exposition à l’anesthésie est limitée. En effet, le temps d’anesthésie est plus court, ce qui constitue des risques en moins. Aussi, cette technique chirurgicale présente un décollement de la peau sur une zone restreinte. Ce qui réduit véritablement l’apparition d’hématomes, d’oedèmes et de troubles de la sensibilité.

Le lifting partiel vous offre également la possibilité de ne pas passer sous le scalpel. Vous pouvez donc avoir moins de cicatrices sur le corps après l’opération. Par ailleurs, cette intervention chirurgicale assure des suites opératoires courtes et plus légères.

Celles-ci durent généralement une semaine, mais peuvent s’étendre jusqu’à un mois. C’est souvent le cas chez les personnes plus âgées, car la récupération est plus lente chez ces dernières. Enfin, le lifting partiel garantit de meilleurs résultats après l’opération. Les risques d’un résultat figé sont très réduits. 

Les différentes formes de lifting partiel

Il existe plusieurs variantes de lifting partiel à savoir :

Le lifting temporal

Il consiste à remonter la queue du sourcil et à éliminer l’excès cutané situé au niveau de la paupière supérieure. Il s’agit d’une technique plus durable que l’injection de botox dont les résultats sont limités dans le temps. Lors de l’opération, le chirurgien utilise une technique nommée « la pince mannequin ». Ainsi, l’excès de peau relâché est retendu grâce à une courte incision réalisée au niveau du cuir chevelu.

Le lifting frontal

Cette technique est adaptée dans le cas d’un fort relâchement de toute la surface du front et d’un affaissement au niveau des sourcils. Elle est rarement utilisée ces dernières années depuis l’arrivée des injections de botox.

Le lifting facial ou jugal

Il vise à traiter essentiellement les tissus qui se sont affaissés au niveau des joues. Les incisions sont effectuées juste devant les oreilles. Cette opération permet d’atténuer les sillons nasogéniens ainsi que les bajoues. Il faut noter que cette technique est de plus en plus remplacée par des injections de produits de comblement.

Le lifting cervical

Il repose uniquement sur le cou et présente, après l’opération, une cicatrice camouflée derrière l’oreille. Cette technique est, dans la plupart des cas, associée à un lifting facial, sauf si le patient a déjà subi une telle opération auparavant. Toutefois, elle est souvent utilisée avec d’autres techniques telles que des injections volumatrices ou une remise en tension du rebord mandibulaire.

Le lifting cervico-facial

Ce type de lifting est souvent pratiqué chez les personnes ayant atteint la cinquantaine d’âges. Elle se réalise en retendant le cou et en redessinant l’ovale du visage. L’opération dure généralement entre une et deux heures. Aussi, vous ne devez pas effectuer de mouvements physiques pendant quinze jours au moins.

La radiofréquence, une alternative au lifting partiel ?

La radio-fréquence est une fréquence d’ondes électromagnétiques située entre 3KHz et 300 GHz. 

Comment appliquer la radiofréquence à des fins esthétiques ?

En esthétique la radiofréquence est une technologie de pointe ultra moderne. Les ondes électromagnétiques à très hautes fréquences traversent la peau en produisant de la chaleur impactant les tissus sous-cutanés.

Cette chaleur (sans brulures, ni danger) agit en profondeur et stimule la production de collagène. On parle alors de lifting anti-age par radio-fréquence.

Pour plus de renseignements vous pouvez contacter Catherine Duclos – Cryo Santé Nature – RadioFréquence à Lyon.